Veuillez patienter
"Bonjour !
— Oui, bonjour.
— Vous allez bien ?
Veuillez patienter
— Ça dépend : vous n'auriez pas croisé un homme ? À peu près ma taille, mon âge, brun ?
— Votre époux ? Non. Quelque chose ne va pas ?
— Non, non. Je crois simplement l'avoir vu dans la rue. J'imagine qu'il a quitté le travail pour le déjeuner et qu'il viendra bientôt ici.
Veuillez patienter
— Je n'avais jamais remarqué votre grain de beauté. Ça vous va bien.
— Oh ! C'est une horrible tache qui me colle à la peau depuis toujours. J'ai souvent voulu la faire enlever, mais ses racines sont trop profondes.
Veuillez patienter
Les médecins disent que le vide sous-cutané qu'une opération causerait serait bien plus gênant que la tache elle-même. Enfin, s'il s'agissait de leur figure, ils y mettraient certainement un peu plus d'effort !
Veuillez patienter
Les gens dans le métro ne regardent que ça. Les passants l'examinent et leurs enfants mettent les pieds dans le plat.
— Excusez-moi, Wera. Je ne pensais pas que ça vous était si désagréable."
Veuillez patienter
Depuis que je l'ai vue, je l'ai cherchée tous les jours.
Veuillez patienter
Et rien. Que des blocs, des rectangles, des lignes, des nappes de goudron, des canaux de macadam et le ciel vide. Je regarde mes pieds. Cette fois j'ai une impression de déjà-vu. Mise au point. C'est peut-être ce trottoir que je reconnais. Ou cet air. Ou l'écho de cette rue.
Veuillez patienter
C'était bien ici mais il n'y a rien. Son odeur n'est plus là. Rien de magique en ce monde.
Veuillez patienter
Je ne pourrai pas flairer sa piste. Elle ne va pas non plus surgir du coin de la rue. C'était pourtant la seule option qu'il me restait.
Veuillez patienter
Sa casquette, son manteau. Je l'avais prise pour l'homme que j'aimais. Puis, nos regards lancés à pleine vitesse ...
Jusqu'ici cette rencontre était restée lointaine dans ma mémoire. Il me semblait l'avoir vécue à demi-éveillé, dans l'état de somnambulisme diurne des chemins routiniers.
Veuillez patienter
Nos regards lancés à pleine vitesse ...
Veuillez patienter
S'entrechoquent.
Veuillez patienter
Jusqu'en rêve, je la cherche. Il faudra bien pourtant qu'un jour je me réveille. Il y a là un homme qui m'aime et à qui j'ai promis toujours que je l'aimerais.
Veuillez patienter
Il a bien compris. Il ne me demande plus de promettre.